Dernières recettes

Ne buvez pas l'eau : 8 endroits pour fermer le robinet

Ne buvez pas l'eau : 8 endroits pour fermer le robinet



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Tenez-vous en à l'eau en bouteille pour éviter les maladies indésirables lorsque vous visitez l'une de ces 8 destinations

obturateur.com

Selon l'endroit où vous voyagez, cette eau apparemment innocente et (espérons-le) claire peut ne pas être aussi transparente en termes de qualité que vous l'espériez.

Imaginez ceci : vous avez dépensé des milliers de factures (ou des millions de kilomètres) sur des billets d'avion, des hôtels et des visites guidées épiques pour une expérience censée vous faire vivre l'aventure pendant au moins quelques mois. Vous atterrissez enfin à la destination que vous avez choisie avec des yeux écarquillés et une attitude optimiste qui crie : « Je suis prêt à tout. » Vous avez un peu soif, mais vous ne laisserez pas une gorge desséchée assécher votre fontaine amusante ; vous vous versez un verre d'eau dès le premier robinet que vous trouvez et vous le buvez comme un gage de fraternité en essayant de gagner le respect, en ressentant un soulagement oral instantané... c'est-à-dire jusqu'à ce que vous vous souveniez de tout ce baratin dont vous avez entendu parler supplémentaire-attention en buvant de l'eau non embouteillée en provenance de contrées lointaines.

Cliquez ici pour voir le Ne buvez pas l'eau : 8 endroits pour fermer le robinet (diaporama)

Selon l'endroit où vous allez, ce liquide apparemment innocent et (espérons-le) clair peut ne pas être aussi transparent en termes de qualité que les trucs de votre robinet de ville natale. Les agents pathogènes microscopiques, les bactéries, les virus et les protozoaires présentent une pléthore de problèmes potentiels pour votre tractus gastro-intestinal, ce qui vous oblige à faire preuve de la plus grande prudence dans les pays (et même certaines destinations nationales) que vous ne connaissez pas.

Un pinceau avec des bactéries E. coli, salmonelles ou cholériques, giardia ou cryptosporidium (protozoaires), ou des virus de l'hépatite A ou de la polio pourrait modifier le cours de plus que votre excursion, il est donc impératif de faire bouillir, filtrer ou utiliser d'autres aides à la purification (y compris l'utilisation des UV SteriPEN et comprimés d'iode et de chlore) sur toute eau avant que vous ne la considériez comme potable. Pour vous assurer de ne pas commettre une erreur dévastatrice, voici une liste des nations les plus notoires au monde pour avoir des problèmes d'eau du robinet. Nous avons même lancé quelques villes américaines dont il faut se méfier, car vous ne pouvez jamais être trop prudent lorsque vous voyagez, même sur votre propre sol.


Ne buvez pas l'eau

Karin Farrington aime Coca-Cola et Coca-Cola aime Karin Farrington. La caissière Asda, 40 ans, vit en face de l'usine d'embouteillage géante de Coca-Cola sur Cray Road à Sidcup, Kent. Elle boit du Coca light « avec tout » et parfois Coke livre des canettes gratuites à sa porte. «C'est la façon dont Coke dit qu'ils se soucient des gens qui vivent autour de l'usine», dit-elle. Pourtant, Farrington agite un doigt de reproche au logo Coca-Cola arborant une écriture fluide rouge sur les portes grises de l'usine d'embouteillage. « Comment ont-ils pu être si stupides ? » elle dit. « Comment ont-ils pu le faire ? »

Le « ça » dont elle parle est une bouteille en plastique avec une étiquette bleue qui est vide sur la table de sa cuisine. "Cette bouteille d'eau Dasani a été produite à l'usine de l'autre côté de la route et je la garde en souvenir", dit-elle. « Vous ne pouvez plus obtenir Dasani, sauf si vous l'achetez sur eBay. Je vais remplir cette bouteille au robinet. Ce sera le même produit que Coke fabriquait - seulement 3 000 fois moins cher et 100 % sûr.

Coca-Cola voulait que Dasani soit sur toutes les lèvres le mois dernier et c'était le cas - pour toutes les mauvaises raisons. Coke a jeté sa nouvelle eau en bouteille à la suite d'une alerte au cancer et d'une révolte sans précédent des consommateurs. Malgré les affirmations de Coke selon lesquelles son «système de filtration multi-barrières par osmose inverse approuvé par la NASA» créait une eau si pure qu'elle était meilleure que la vraie chose, les consommateurs pensaient qu'ils n'obtenaient guère plus que de l'eau filtrée Brita à 95 p la bouteille. Lorsque des niveaux illégaux de produits chimiques à base de bromate cancérigènes ont été découverts, Coke n'a eu d'autre choix que de rappeler 500 000 bouteilles et d'abandonner le lancement de la boisson.

Le scandale Dasani a laissé à Coke une perte de 25 millions de livres sterling due à l'annulation de contrats de production et d'accords publicitaires. Les dommages causés à la réputation de l'entreprise sont 20 fois plus élevés, selon les analystes. Le lancement a été une gaffe extraordinaire pour une entreprise qui a commercialisé son chemin pour devenir la marque la plus valorisée au monde, d'une valeur de 70 milliards de dollars, et qui a souvent plaisanté en disant qu'un jour, chaque cuisine aura trois robinets : eau froide, eau chaude et Coca. « Coke est une entreprise de marketing. Les clients boivent l'image de jeunesse et de vigueur qu'elle crée », explique Allyson Stewart-Allen, une analyste marketing basée à Londres qui est née en Amérique du Nord et a étudié l'essor du Coke. "Tout ce qui menace cette image frappe l'avenir de l'entreprise - et vous n'êtes pas beaucoup plus menaçant que de vendre de l'eau du robinet, ce qui s'avère être un désastre coûteux."

La crise a laissé les buveurs de Coke et les nombreux détracteurs de l'entreprise se poser les mêmes questions. Comment une entreprise de bien-être qui compte 2 000 clients à la seconde - 200 000 dans le temps qu'il a fallu pour lire jusqu'ici - pourrait-elle créer autant de mauvais sentiments ? Après avoir présenté Diet Coke, Vanilla Coke, Sprite et Fanta, sans parler de l'achat de la marque d'eau Malvern, sans la moindre oscillation des relations publiques, comment les dirigeants britanniques de Coke ont-ils pu se tromper à ce point ?

Pour trouver les réponses, vous devez voyager au-delà de Sidcup - dans le sud de la Géorgie, aux États-Unis, où, il y a près de 120 ans, un chimiste du nom de John Pemberton a inventé le Coca-Cola comme tonique cérébral alimenté à la cocaïne qui guérissait les maux de tête, l'hystérie et la mélancolie. Le siège social de Coke se trouve au coin de Luckie Street North West et North Avenue North West dans le centre-ville d'Atlanta. Avec un Holiday Inn Express d'un côté de la route et le Montgomery Knight Building of Engineering de l'autre, ce coin ne ressemble pas au genre d'endroit où s'arrêter mais, si vous restez là assez longtemps et regardez les gratte-ciel et les laboratoires secrets de Coke Central, vous obtenez un sentiment rare. C'est la même sensation que vous obtenez lorsque vous vous tenez au coin de Pennsylvania Avenue à Washington DC et regardez au-delà de la Banque mondiale et du FMI vers la Maison Blanche. C'est le pouvoir. Vous ne pourrez peut-être pas voir les 12 000 clients de Coke par seconde, mais, en restant là, vous savez d'une manière ou d'une autre qu'ils sont là.

Coca-Cola garde si étroitement les secrets de sa puissance mondiale qu'il permet rarement aux étrangers d'entrer dans sa forteresse d'Atlanta. Cependant, les dirigeants ont récemment invité Observer Food Monthly à l'intérieur. Ils voulaient parler de la façon dont l'évolution des goûts des consommateurs avait forcé Coke à abandonner son slogan de marque centenaire : « Coke, c'est ça ! comment l'entreprise se diversifiait, divisant le Coke en de nouvelles saveurs et introduisant de nouvelles boissons santé, notamment Dasani et comment l'entreprise utilisait le marketing pour le rester.

Cela semblait une idée assez simple, mais avec la marque la plus puissante au monde, rien n'est simple. Prenez l'entrée. Cela peut prendre 12 heures pour aller de Londres à Luckie Street, mais marcher les 200 mètres jusqu'au siège de Coke prend beaucoup plus de temps, dans mon cas, trois mois. Le voyage a commencé par un appel téléphonique. Jonathan Chandler, directeur de la communication de Coke pour l'Europe, a déclaré qu'il souhaitait aider. Quatre semaines plus tard, Polly Howes, responsable des relations publiques à Atlanta, a appelé. La piste est redevenue froide jusqu'au soir où un représentant de Coke basé à Londres a appelé. « Peux-tu y aller demain ? Il y a un vol à onze heures. Entre à quatre heures. Il décrit l'accord. Je vole dans une compagnie aérienne approuvée par Coke - Delta. Je reste dans un hôtel approuvé par Coke - le Ritz Carlton. Du moment où j'arrive à l'aéroport d'Heathrow jusqu'à mon retour, un, deux, parfois trois, des gardiens m'accompagneront - partout, il s'avère, sauf ma chambre d'hôtel et les toilettes. Vingt-quatre heures plus tard, je suis dans un taxi pour Coke Central.

« Photo d'identité s'il vous plaît », dit Larry, l'homme à la porte. « Aucune voiture n'est autorisée à monter dans le bâtiment. Vous devrez marcher. Passeports vérifiés, Marc Landsberg, gardien numéro un, et moi traversons la cour jusqu'à la guérite en marbre blanc qui mène à 'Le Monde'. On nous remet des laissez-passer électroniques et on passe le contrôle de sécurité de type compagnie aérienne. « Où est votre chaperon ? Vous ne pouvez aller nulle part sans votre chaperon », explique le gardien de sécurité. L'assistante numéro deux, Polly Howes, arrive. Elle sourit et porte un bloc-notes et un chronomètre. Flanqué de Howes et Landsberg, je fais mes premiers pas au sein de la Coca-Cola Company of North America.

Il suffit d'y passer quelques minutes pour se rendre compte que, pour la plus grande marque mondiale, le Coca c'est tout et que tout est Coca. Des bouteilles de Coca géantes, décorées par des artistes de renom, tapissent les murs. Les scientifiques de Coke travaillent derrière le verre fumé des laboratoires de Coke, gardés par des agents de sécurité. Il y a un distributeur de Coca dans chaque couloir. Tout le monde est tellement concentré sur le Coke qu'il parle en « Coke Code », le langage de marketing privé de l'entreprise. Ils disent "part de l'estomac" ou "part de la gorge" quand ils veulent dire part de marché. « occasion de boisson » signifie qu'il est temps pour un coca. « Améliorer l'empreinte » signifie vendre plus de boissons à base de coca.

Il est tentant de rejeter la machine de relations publiques de Coke et le babillage marketing comme un peu plus que le zèle typique des entreprises nord-américaines, mais c'est bien plus que cela. Il révèle la clé du fiasco Dasani. Coke est devenue la marque la plus puissante au monde en faisant une chose - et une seule chose - sous le contrôle strict de la toute-puissante machine de marketing mondial de l'entreprise.

Depuis plus de 100 ans, il se concentre sur une seule saveur de liquide brun pétillant. Douze onces liquides d'eau gazeuse, d'édulcorant, d'additifs aromatisants, d'additifs colorants et d'un soupçon de caféine ont défini l'entreprise comme une constante au milieu du changement et ont enrichi ses actionnaires. Pour la société Coca-Cola, le Coca c'est « ça » et « c'est » c'est le Coke.

Ou plutôt, ça l'était. Le lancement de Dasani a mis en évidence à quel point Coke a été contraint de se diversifier ces dernières années. Dans un monde inondé de colas et réclamant des boissons santé, notamment de l'eau, le numéro un des boissons ne peut pas rester numéro un en vendant seul du Coca. L'évolution des goûts a forcé l'entreprise à se diversifier dans de nouveaux secteurs de marché, notamment les jus de fruits, les boissons énergisantes, le thé glacé, le café et, bien sûr, l'eau en bouteille - le nouveau marché à la croissance la plus rapide de tous. Rien qu'au Royaume-Uni, le marché de l'eau s'élève désormais à 1,2 milliard de livres sterling et croît de 20 % par an. En un peu plus d'une décennie, Coke a lancé plus de 300 boissons sans cola dans 200 pays différents, dont des dizaines d'eaux. Il y a maintenant plus de boissons sans cola que de coca. En Grande-Bretagne, les principales marques sont Fanta, Sprite, Lilt, Five Alive, Dr Pepper, Oasis fruit drinks, Kia-Ora, Minute Maid, Powerade sports energy drink, Malvern water et, pendant 10 jours en mars, Dasani.

Lancer autant de nouveaux produits si rapidement peut ne pas sembler grand-chose pour une entreprise de 70 milliards de dollars, mais pour Coke, dont l'attrait historique unique est qu'il fait un produit « une seule saveur pour tous », c'est la chose la plus risquée qu'il puisse faire . C'est Andy Warhol qui a dit : « Nous buvons tous du Coca. Le président boit du coca, Liz Taylor boit du coca et vous buvez du coca. Tous les Coca sont pareils et tous les Coca sont bons. Le contraire est maintenant vrai. Le coca se décline désormais en 11 saveurs pour s'adapter à l'évolution des goûts et l'entreprise lance chaque année des dizaines de nouveaux produits sans cola. Le risque est que Coke commence à commettre des erreurs inhabituelles et perde le contrôle du marché mondial des boissons.

En Grande-Bretagne, c'est déjà le cas. Les observateurs disent que les dirigeants britanniques de l'entreprise, normalement si concentrés sur la seule tâche de vendre les produits pétillants, ont trébuché lorsqu'il s'est agi de faire quelque chose de différent. Coke est fier de l'exactitude et de la rigueur de ses études de marché. La recherche montre que le marché britannique de l'eau en bouteille est axé sur la pureté naturelle de la source. Pourtant, Coke a non seulement décidé de vendre de l'eau du robinet purifiée - mais d'en faire une vertu. Il a souligné que son processus de purification à la NASA pourrait transformer l'eau du robinet en quelque chose de plus sain que l'eau de source naturelle. Ensuite, il a confirmé que Dasani vendu en France et en Belgique serait de l'eau de source naturelle.

Coke est également fier de sa connaissance des marchés et de la culture locaux. Mais personne au siège de Londres ne semble regarder la télévision parce que, s'ils l'avaient fait, quelqu'un aurait souligné que Sidcup était le dernier endroit où quiconque - et encore moins le numéro un mondial des boissons - devrait mettre l'eau du robinet en bouteille et la vendre 95p la pop. . Nous nous sommes tous souvenus de l'épisode Only Fools and Horses dans lequel Del Boy Trotter a fait exactement cela, faisant passer les résultats comme "Peckham Spring". Et à près d'une livre la bouteille, l'eau du robinet Dasani était plus chère que de nombreuses eaux minérales naturelles. Plus grave encore, Coke a ignoré la leçon la plus fondamentale de toutes : s'assurer qu'il avait mis en place des contrôles de sécurité stricts pour s'assurer que son « eau pure et naturelle » était pure et naturelle.

Les critiques disent que les bévues prouvent que Coke s'est diversifié trop loin, trop vite et pousse maintenant à la croissance sur tant de fronts qu'il oublie ce qui en a fait le numéro un en premier lieu. Selon Constance Hays, auteur de Pop : Truth and Power at the Coca-Cola Company, publié le mois dernier : « La crise de Dasani est le cas d'un géant qui a tellement désespérément besoin de croissance qu'il semble que des choses soient négligées. Les coca sont des spécialistes du marketing, ils peuvent vendre à peu près n'importe quoi - même l'eau du robinet sur le bon marché - mais parfois ils sont tellement pris par le marketing qu'ils perdent contact avec la réalité.'

Aujourd'hui, les choses semblent aussi mauvaises pour Coke en Grande-Bretagne que le slogan publicitaire de Dr Pepper, l'un des produits de la société, le suggère : « Quel est le pire qui puisse arriver ? » Rita Clifton, présidente de l'agence de branding géante Interbrand, déclare : « Dasani a été humiliant. La marque Coca-Cola elle-même peut être ternie. Mais, heureusement pour Coke, la Grande-Bretagne représente moins de cinq pour cent du marché mondial de Coke. Le coke continue de se vendre régulièrement sur le plus grand marché, les États-Unis - une réussite solide dans un marché saturé de colas.

Dans le même temps, les chiffres de Canadean, les analystes indépendants de l'alimentation et des boissons, montrent que les boissons sans cola de Coke, telles que Powerade, Fanta, Oasis, Minute Maid et Five Alive, gagnent des parts de marché, représentant 76 pour cent des croissance des volumes de l'entreprise entre 1998 et 2002. Les ventes de produits autres que le cola augmentent de plus de 11 pour cent par an. Dasani, en particulier, est en plein essor aux États-Unis. L'eau du robinet purifiée est la marque d'eau en bouteille numéro deux, derrière la marque d'eau du robinet purifiée de Pepsi, Aquafina. Les ventes d'eau de l'entreprise ont augmenté de plus de 50 pour cent au cours de chacune des trois dernières années pour atteindre 1,3 milliard de litres. L'année dernière, le chiffre d'affaires total de Coke a augmenté de 8% pour atteindre 14 milliards de livres sterling.

Comment Coke s'en est-il sorti aux États-Unis ? Et peut-il faire de même en Grande-Bretagne lorsque les souvenirs du fiasco Dasani se sont estompés ? L'homme aux réponses est assis dans un bureau en bois blond et cuir noir au vingtième étage d'une tour du quartier général de Coke appelée 'Amérique du Nord'. Chris Lowe, chef du marketing de Coke aux États-Unis, mesure 6 pieds 5 pouces et a une machette de deux pieds de long sur son bureau – un souvenir de l'époque où il dirigeait les opérations de Coke dans les Caraïbes depuis un bureau à Porto Rico. Posez la mauvaise question et Lowe répond : "Je vais devoir utiliser le couteau sur vous."

Pourtant, il est conciliant lorsqu'il parle de l'avenir de la marque. Il dit que les dirigeants d'Atlanta ont discrètement abandonné le slogan publicitaire chéri de Coke "Coke is it!", concluant que la boisson ne peut pas être "ça" alors qu'il existe 11 saveurs différentes de Coke et que l'entreprise fabrique plus de 300 boissons sans cola. Mais derrière des portes closes, ils ont élaboré un plan d'un milliard de dollars pour s'assurer que même si Coke n'est plus « ça », la « famille » des boissons gazeuses et plates de l'entreprise le sera. Dans le code Coke, la stratégie s'appelle « Marketing d'occasion ».

Pour voir comment cela fonctionne, il est préférable d'allumer la télé. Les publicités de marque Diet Coke, dans lesquelles des employées de bureau lorgnent sur un laveur de vitres torse nu, peuvent sembler amusantes, mais elles contiennent un message ciblé selon lequel le Diet Coke est un régal de jour pour les femmes et les hommes soucieux de leur santé. Comparez cela avec les publicités que la société a utilisées l'année dernière pour lancer Vanilla Coke qui n'étaient diffusées que le soir et avaient un ton sombre pour souligner que Vanilla Coke est une boisson du soir pour les adultes sophistiqués. Les panneaux publicitaires « Can't Live Without It » pour Dasani, montrant de jeunes couples en bonne santé buvant ensemble, suggèrent que c'est pour les personnes qui veulent prendre soin d'elles-mêmes et profiter de plaisirs simples et purs.

En créant différents Cokes différents, pour différentes personnes, l'entreprise s'est assurée qu'aux États-Unis, ses centaines de boissons différentes ne se concurrencent pas. Au cours de la dernière année, la part de l'entreprise sur le marché américain des boissons gazeuses a augmenté de 4 %. Les boissons sans cola ont tellement augmenté qu'elles représentent désormais plus de 36 % des ventes totales. Coke essaie maintenant de répéter son succès américain en Europe en introduisant de nouvelles boissons et en imaginant de nouvelles astuces marketing pour les occasions. Malgré la saga Dasani, plusieurs de ces nouvelles boissons seront de l'eau en bouteille. Il est déjà prévu d'augmenter la production et la commercialisation de l'eau minérale Malvern, dont Coke est propriétaire, et de nouveaux produits sont en préparation. Une campagne publicitaire montrant de l'eau coulant dans les rues de Grande-Bretagne a déjà été tournée et est prête à être diffusée.

Jonathan Chandler, responsable de la communication européenne de Coke, déclare : « L'eau produite par le coke est un succès avéré dans d'autres parties du monde. L'eau purifiée sera le produit qui connaîtra la croissance la plus rapide sur le marché de l'eau en bouteille. Nous ne voyons aucune raison pour laquelle il ne devrait pas être populaire en Europe. Il est juste de le mettre sur le marché et c'est ce que nous ferons. Nous n'excluons pas de ramener Dasani lui-même en Grande-Bretagne. Sous quelle forme et comment et quand reste à déterminer, mais nous continuons de croire que l'eau purifiée est le bon produit pour le marché britannique.'

Une nouvelle eau de coca, lancée si peu de temps après la catastrophe des relations publiques du mois dernier, serait la décision la plus audacieuse que le géant américain ait prise depuis qu'il a tenté de changer la formule du coca classique il y a 20 ans. L'entreprise a-t-elle une chance de réussir ou, comme pour le « nouveau Coca », sera-t-elle obligée d'effectuer un nouveau demi-tour embarrassant ? De retour à Sidcup, Tracey Howes pense que Coke peut s'en tirer. L'homme de 36 ans dirige le bar à sandwich Kerry's juste au coin de l'usine d'embouteillage de Coke's Cray Road. 'Tout le monde ici est en train de "saigner" du coca" en se moquant de Delboy et de Sidcup Spring, mais cela ne durera pas éternellement. Mes clients aiment toutes les boissons que fabrique le Coca-Cola et si un jour il y a une eau Coca-Cola bon marché, ils l'aimeront probablement aussi. La plupart d'entre eux ne sauront même pas qu'il est fabriqué par Coke et, s'ils l'apprenaient, la plupart s'en moqueraient.

Aujourd'hui, en Grande-Bretagne, vous ne pouvez acheter que des bouteilles souvenirs de Dasani sur eBay, mais bientôt il - ou quelque chose qui lui ressemble et qui lui ressemble beaucoup - sera de retour dans les magasins. Coke a peut-être trempé dans Sidcup, mais il n'abandonne pas la vraie chose. Soyez prêt pour Water Wars II.


Meilleur ensemble de cubes et de sphères : plateaux à glaçons Glacio

Le moule à glace en silicone le plus apprécié, cet ensemble duo d'Amazon est facile à utiliser et parfait pour les glaces extra larges. Vous pouvez choisir entre des cubes ou des sphères, et les deux plateaux sont en silicone extrêmement épais. Chaque moule mesure environ 2 pouces de diamètre, ce qui fait de chaque cube un ajout vraiment impressionnant à vos boissons. Idéalement, ceux-ci peuvent être ajoutés aux boissons alcoolisées décoratives, mais sont également facilement adaptés à d'autres créations. Les pièces sphériques supérieure et inférieure s'emboîtent facilement, formant un joint efficace pour la forme arrondie. Pour couronner le tout, ces plateaux sont flexibles et lavables au lave-vaisselle.


Grains de Kéfir d'Eau (Tibicos)

Comme le kombucha et le kéfir de lait, vous avez besoin d'un SCOBY ou culture symbiotique de bactéries et levures pour bien cultiver le kéfir d'eau. Les bactéries présentes dans cette culture produisent de petits cristaux gélatineux appelés grains de kéfir d'eau ou tibicos.

Et ces petits cristaux transforment l'eau sucrée en une boisson pétillante et fermentée. Plus important encore, vous ne pouvez pas préparer la boisson sans eux.

Ces minuscules grains cristallins peuvent se former naturellement sous la peau des figues de Barbarie (1). De plus, il est probable que les premiers brasseurs ont capturé des tibicos dans la nature et ont ensuite cultivé la culture par le biais du brassage domestique.


Dr Fernstrom : Vous détestez l'eau potable ? 7 délicieuses façons de rester hydraté

La chaleur et l'humidité de l'été en font un moment privilégié pour la déshydratation. Et nous connaissons tous la solution la plus simple : boire beaucoup d'eau. Cela semble bien, mais que se passe-t-il si vous n'aimez tout simplement pas le goût de l'eau plate et que même l'idée de transporter une bouteille d'eau n'est pas une bonne idée pour vous ? Vous ne pouvez pas ignorer les besoins en liquides de votre corps, sinon vous ressentirez probablement de la somnolence, des maux de tête, une peau sèche, des étourdissements ou des étourdissements.

Et combien d'eau avez-vous vraiment besoin de boire ? Les huit verres d'eau par jour sont un mythe. Bien sûr, cela sonne bien, mais n'a aucune base scientifique. L'estimation de 64 onces est correcte pour certains, mais trop ou trop peu pour d'autres. Cela pourrait vous surprendre de savoir que la meilleure façon de surveiller votre consommation de liquide est la soif. Mais cela signifie être conscient du moment où vous commencez à avoir soif - et ne pas ignorer ces premiers signaux (lorsque vous êtes desséché et très assoiffé, c'est trop tard).

Vous voulez répondre à vos besoins en liquides avant de vous déshydrater, et le moyen le plus simple est de jeter un coup d'œil dans la cuvette des toilettes après avoir fait pipi ! Votre urine doit être jaune pâle, comme la couleur de la limonade. S'il fait plus sombre que cela, cela signifie que vous devez augmenter votre consommation de liquide.


Comment manger des nouilles sèches vietnamiennes ?

Les nouilles vietnamiennes déconstruites accompagnées d'un bol de bouillon supplémentaire sont amusantes à manger et idéales pour ceux qui n'aiment pas manger trop de soupe ou qui aiment garder leurs nouilles au sec. Il existe différentes manières de manger des nouilles sèches : en utilisant une cuillère à soupe pour ajouter du bouillon dans votre bol ou en ajoutant du bouillon dans votre cuillère à soupe et en utilisant des baguettes pour ajouter des nouilles sur le dessus et en prenant une bouchée.

J'aime aussi y ajouter un peu de vinaigre et de moutarde épicée à la chinoise, et manger aussi avec des jalapenos marinés imbibés de sauce soja.


La saleté sur l'eau du magasin

L'eau distribuée contre paiement par les distributeurs automatiques des supermarchés a souvent un nombre de bactéries beaucoup plus élevé que la bonne vieille eau du robinet, ont déclaré cette semaine des responsables de deux agences de santé du sud de la Californie.

Bien que les nombres plus élevés ne représentent pas un danger clair pour la santé, les responsables ont déclaré qu'ils indiquaient que certaines des machines distribuaient peut-être de l'eau sale et ne répondant pas aux normes de qualité promises aux consommateurs par les distributeurs.

« Si c'était moi, ma famille, mes amis, je dirais de ne pas boire l'eau des distributeurs automatiques. Les microbes ne devraient pas se développer dans l'eau, certainement pas à ces niveaux », a déclaré Mark Buehler, directeur de la qualité de l'eau pour le Metropolitan Water District, qui fournit la majeure partie de l'eau du sud de la Californie, dont 60% de l'eau du comté d'Orange.

"Vous êtes plus sûr de boire l'eau du robinet", a déclaré Buehler. "Non seulement vous êtes plus en sécurité, mais vous payez, oh, voyons, environ 250 fois moins par gallon."

L'avertissement des responsables de la santé reflète les résultats d'une vaste étude d'un an menée par le Bureau de toxicologie environnementale du Commissaire agricole du comté de Los Angeles/Département des poids et mesures, ainsi que les résultats d'un petit échantillonnage aléatoire effectué par le district de l'eau plus tôt cette année.

« Le public », conclut l'étude, « paie pour la qualité de l'eau qu'il n'obtient pas ».

Aucun distributeur automatique d'Orange County n'a été testé dans les deux études. Mais pour les utilisateurs des quelque 700 distributeurs automatiques du comté d'Orange et des plus de 9 000 dans tout l'État, la suggestion des responsables de la santé était d'ouvrir plutôt leurs robinets à la maison.

Les distributeurs automatiques des supermarchés prélèvent l'eau du robinet et la traitent pour éliminer le chlore et d'autres substances qui ne sont pas nocives mais que de nombreux consommateurs trouvent au goût désagréable.

Si les filtres à charbon des machines ne sont pas remplacés régulièrement, si les robinets sont sales ou si les processus de traitement germicide de la machine n'éliminent pas les contaminants comme ils le devraient, ils deviennent un riche terrain fertile pour les bactéries, a déclaré Marty Rigby, directeur général adjoint du Orange County Water District, qui maintient l'approvisionnement en eau souterraine du comté.

« Ces filtres sont un merveilleux milieu pour la croissance des bactéries. En fait, ils sont souvent fabriqués à partir des mêmes matériaux que les scientifiques utilisent pour faire pousser des bactéries dans les laboratoires », a déclaré Rigby.

« Au fil du temps, ces filtres s'encrassent et se remplissent de trucs dégoûtants et doivent simplement être remplacés. En tant que consommateur, vous comptez vraiment sur la réputation de la société de distributeurs automatiques pour vous assurer qu'ils entretiennent les machines et changent leurs filtres. S'ils ne le font pas, vous pouvez vous retrouver avec une eau pire provenant d'une installation mal entretenue que celle que vous obtiendriez de l'eau du robinet qui y entre.

L'industrie des distributeurs automatiques est agréée par le département des services de santé de l'État depuis 1989. Mais l'agence n'inspecte pas les distributeurs automatiques ou l'eau qu'ils distribuent, s'appuyant plutôt sur les vendeurs pour tester l'eau et envoyer leurs résultats.

Un scientifique de premier plan des aliments et des médicaments de l'agence d'État, Chang Lee, a défendu vendredi la politique de non-inspection du département. Il a déclaré que parce que les distributeurs automatiques utilisent de l'eau qui a déjà été certifiée potable par les fournisseurs d'eau locaux et parce que les niveaux de bactéries trouvés dans les deux études étaient inférieurs aux limites acceptables, "il n'y a pas de problème de santé publique pour le moment".

Mais le chef de la division des aliments et des médicaments de l'État, Stuart E. Richardson Jr., a reconnu qu'il semble que certains des distributeurs automatiques n'aient pas été correctement entretenus.

En conséquence, a-t-il déclaré, la Californie envisage de lancer un programme d'échantillonnage à l'échelle de l'État pour tester au hasard les machines et l'eau qu'elles contiennent.

Des inspections régulières ou même ponctuelles de tous les distributeurs automatiques de l'État seraient d'un coût prohibitif, a déclaré Lee.

Environ 85% des distributeurs automatiques dans tout l'État sont exploités par Glacier Water de Carlsbad.

Al Aulwurm, un spécialiste de la sécurité dans l'entreprise, a déclaré que l'eau des distributeurs automatiques de son entreprise était potable et qu'elle en valait la peine. "Je considère que c'est très sûr", a-t-il déclaré. "Je le bois tous les jours."

Aulwurm a déclaré que la société change ses filtres à charbon plus souvent que ne l'exige l'État, et il se félicite des tests des machines à l'échelle de l'État. "S'il existe des compagnies d'eau peu recommandables", a déclaré Aulwurm, "elles seraient exposées".

L'étude du comté de Los Angeles a révélé que le nombre moyen de bactéries dans les 279 distributeurs automatiques testés enregistrait 1 306 parties par milliard de bactéries. C'est 163 fois le niveau de bactéries dans l'eau du robinet, qui, à 8 ppb, est juste en dessous de la limite réglementaire de l'État, selon l'étude.

Bien que certaines bactéries puissent être dangereuses, comme les coliformes fécaux, l'étude a révélé que la plupart des échantillons contenaient des bactéries provenant de composés organiques courants, qui ne présentent pas nécessairement un risque pour la santé.

Mais il a également constaté que 38% de l'eau échantillonnée dans les distributeurs automatiques contenait des niveaux de trihalométhane qui dépassaient la limite réglementaire de l'État de 10 ppb. Le trihalométhane, un sous-produit de la désinfection de l'eau avec du chlore, a été associé à un risque accru de cancer chez les animaux de laboratoire et à un risque accru de fausses couches pour les femmes au cours du premier trimestre de leur grossesse qui buvaient au moins cinq verres par jour d'eau contenant 75 ppb du produit chimique.

"Certains de ces [échantillons] sont supérieurs à 75 [ppb de] trihalométhanes", a déclaré Wasfy W. Shindy, directeur adjoint du Bureau de toxicologie environnementale.

Et 2% des échantillons de distributeurs automatiques contenaient de l'eau avec des niveaux de plomb dépassant la limite réglementaire de l'État, selon l'étude.

Environ 15% des machines testées ont annoncé que leur eau était «purifiée» et 62% contenaient des solides dissous dépassant les limites de l'état, selon l'étude.

L'échantillonnage par le district de l'eau n'était guère aussi scientifique. Dans ce document, les responsables de l'agence ont testé l'eau de peut-être six distributeurs automatiques du comté de Los Angeles.

L'eau de chacune des machines avait "des niveaux d'activité microbienne relativement élevés, certainement suffisamment élevés pour susciter des inquiétudes", a déclaré Buehler.

Buehler a déclaré que tous les distributeurs automatiques testés avaient des robinets sales.

"Vous n'avez aucun moyen de savoir ce que la personne qui l'a utilisé avant vous a fait", a déclaré Buehler. "Le seul avantage de l'eau du robinet est qu'au moins personne ne peut mettre les doigts dans vos tuyaux."


SAWS répond aux questions fréquemment posées sur l'avis d'ébullition de l'eau, la basse pression d'eau

SAN ANTONIO - Comme si cette semaine n'avait pas déjà eu assez de défis avec des pannes de courant, des rues verglacées et d'autres malheurs hivernaux, maintenant de nombreuses personnes dans la région de San Antonio ont été invitées à faire bouillir leur eau.

Pour les clients de SAWS, la recommandation est arrivée jeudi et a suscité de nombreuses questions de la part des téléspectateurs de KSAT.

Nous avons contacté Anne Hayden, responsable des communications de SAWS et avons obtenu quelques réponses.

Pourquoi s'appelle-t-on une recommandation d'ébullition « volontaire » et non un avis d'ébullition de l'eau ?

À ce stade, TCEQ n'exige pas que SAWS émette un avis officiel d'ébullition de l'eau. Cette exigence est déclenchée lorsqu'il y a des contaminants confirmés dans l'eau.

"Dans l'ensemble, nous avons une grande confiance dans notre système, mais certains des réservoirs ont été vidés et remplis, nous ne sommes donc pas tout à fait certains que quelque chose n'a peut-être pas pénétré dans les tuyaux", a déclaré Hayden.

Hayden a déclaré que lorsque la pression de l'eau chute en dessous de 20 psi (livres par pouce carré), il est possible que des sédiments, de la saleté ou des bactéries pénètrent dans les tuyaux.

"Pour le moment, rien n'indique que cela se soit produit, mais une fois que la pression sera revenue, nous testerons tout dans notre système. Jusque-là, nous ne pouvons pas certifier que c'est 100% sûr », a déclaré Hayden.

Le porte-parole de SAWS a ajouté que les personnes qui n'ont pas perdu de pression d'eau cette semaine ne devraient avoir aucun problème avec la sécurité de leur eau potable.

Pouvez-vous boire de l'eau filtrée dans votre réfrigérateur ou avec un système d'osmose inverse dans votre évier ?

Un système de filtration qui utilise uniquement des filtres à charbon ne serait pas suffisant, a déclaré Hayden. Il faudrait donc encore faire bouillir l'eau de votre réfrigérateur. Cependant, si vous avez un système d'osmose inverse ou un système de filtration UV, vous pouvez boire l'eau sans la faire bouillir.

Qu'en est-il de la glace dans la machine à glaçons de mon réfrigérateur ?

La glace n'est filtrée qu'avec un filtre à charbon, elle ne serait donc pas sûre à utiliser à moins que la glace n'ait été fabriquée avant tout problème de pression d'eau. Si vous avez de l'électricité et que vous voulez de la glace, vous devez d'abord faire bouillir l'eau, puis en faire de la glace, a déclaré Hayden.

Combien de temps dois-je faire bouillir mon eau et qu'en est-il de l'utilisation de l'eau pour d'autres choses ?

Les instructions suivantes proviennent de TCEQ :

L'eau destinée à la consommation humaine ou autre doit être bouillie et refroidie avant utilisation. L'eau doit être portée à ébullition vigoureuse, puis bouillie pendant deux minutes.

Suggestions pour différents types d'utilisation de l'eau :

Faire la vaisselle
Les lave-vaisselle ménagers sont généralement sûrs à utiliser si l'eau atteint une température de rinçage final d'au moins 150 degrés ou si le lave-vaisselle a un cycle de désinfection.

Pour laver la vaisselle à la main :
Lavez et rincez la vaisselle comme vous le feriez normalement avec de l'eau chaude.
In a separate basin, add 1 teaspoon of unscented household liquid bleach for each gallon of warm water.
Soak the rinsed dishes in the water for at least one minute.
Let the dishes air dry completely.

How long will the boil water recommendation last?

Hayden said for some areas, people may need to boil water for several days. SAWS has more than 200 pump stations, and technicians need to get to all of them and test the water.

If there is contamination, the pipes will need to be flushed and the water retested.

But she doesn’t expect that the entire city will need to boil water for days.

“What we will do is announce the areas that are clear as they are up to full power and get tested,” she said.

Will there be water distribution?

As of Thursday morning, SAWS officials were still working out a water distribution plan. They will announce the plan later on Thursday.

If I have low water pressure or no water, should I turn the water off at the meter to avoid problems when the water pressure is restored?

Unless you know you have a broken pipe or a leak, it’s not necessary to turn the water off at your meter, Hayden said.

When the water is restored, it will be pushed out at your normal water pressure rate.

“The pressure in the system will gradually build up, it’s not going to turn on like a fire hose,” Hayden said.

Hayden said engineers have a strategy for which pump stations to bring up and when to bring the pressure up.

“Your water pressure won’t be any higher than it normally is,” Hayden said.

Is there anything I should do when full pressure is restored and I get an all-clear on the water quality from SAWS?

When the boil water recommendation is rescinded, you will probably want to run your faucet for a short while to clear the pipes. There may be some sediment that needs to be flushed out.

You may also want to take the aerators off of your faucets and clear any sediment there.

Hayden said there is always sediment in our pipes because we have hard water in San Antonio. When the water pressure goes down, that sediment gets kicked up in the water.

How will I know if I have a water leak?

Other than the very obvious gushing water scenarios, you may discover you have a leaking or broken pipe if you find wet spots near your floorboard or on your carpet. You may also see damp spots on your walls or ceilings if you have a pinhole break.

When the temperatures warm up, you’ll want to check your irrigation system for leaks.

Another way to check if you have a leak is to monitor your meter. (Click here for instructions on how to do that.) If there is a lot of water running through your meter, you most likely have a leak. If the leak occurred somewhere on your side of the meter, you will need to call a plumber or fix it yourself.

For leaks outside your property line and on the city’s property, you would call SAWS.


7 Easy Ways to Drink More Water Every Single Day

There are many benefits to drinking water. Hence why we’ve been told constantly to “drink eight glasses a day.” For starters, staying properly hydrated can help with energy levels, and brain and immune function by preventing dehydration, a condition that can cause unclear thinking and result in mood change, according to the Centers for Disease Control. But in addition to the cognitive advantages, it also improves your blood circulation, flushing out toxins and impurities so your skin can remain hydrated and free from acne and wrinkles. But despite the known benefits, it can be a challenge to reach our intake goal even when day after day our body is clearly telling us to “drink more water.”

One of the telltale signs that you should up your water game is, you guessed it: thirst. But according to science, when this happens you’re already dehydrated. Speaking from experience, I’ve been known to get the good ole hydration headache in my day, and if you’re like me you know what I mean. With busy schedules and a running to-do list, it’s not easy to commit to staying hydrated, but with the proper steps put in place, staying on top of your water intake can be easy. Professor Stavros Kavouras, assistant dean of graduate education and director of the Hydration Science Lab at Arizona State University, says one of the best ways to ensure you are drinking enough water is to have it in arms reach.

“If you have to get up and walk across the house to your kitchen or get up from your desk and walk to the water dispenser, you probably won’t do it,” he says. “Additionally, two ways to measure if you’re drinking enough is to monitor how often you go to the bathroom, with 6 to 7 times per day &mdash or every 2 to 3 hours &mdash being an adequate amount, and how light your urine is, with lighter being better.” Read below for seven additional tips for how you can stay hydrated and drink more water every day.

Our mission at SheKnows is to empower and inspire women, and we only feature products we think you&rsquoll love as much as we do. Please note that if you purchase something by clicking on a link within this story, we may receive a small commission of the sale.

Add lemon or lime to your water

It’s no secret that some may prefer to opt for flavored beverages such as tea or juice, but adding a splash of flavor to your water is something you can easily do yourself. All you have to do is slice up some lemon or lime (if you’re feeling extra adventurous, try using other fruits such as grapefruit or strawberries) and squeeze it into your water or leave it in your pitcher overnight for added flavor. If that’s not enough to get you sipping, drinking lemon water also comes with its own list of added benefits such as preventing kidney stones and providing much-needed vitamin C, which is vital in the body’s healing process.

Use a water app

We use apps all the time. So why not use it to drink water? There are an array of water apps out there such as Daily Water Tracker Reminder, which allows you to set your daily water intake goal and then log every ounce (or milliliter) with just a tap or Aqualert: Water Tracker Daily, which notifies you throughout the day to keep you properly hydrated. As an added perk, it also uses your activity level to determine your daily water requirements to make sure you’re getting the proper amount of water. Just download them to your phone and start tracking. And if you’re not an app person, simply using the reminder tool on your phone works, too!

Opt for water when eating out

Who doesn’t love eating out, especially when so many people are cooped up inside all day? Because this can be seen as a special “treat,” it’s common to get the urge to go all out and order a soda when you’re out, but next time you’re at your favorite restaurant, consider opting for water as your beverage of choice. This can help you stay hydrated, save money and watch your caloric intake, according to Professor Kavouras. “This is a great approach and I am a definite supporter of choosing water when eating out,” he tells Elle connaît. “Water is a great hydrator and comes with a major advantage: 0 calories. So, if you have any caloric drink, you’re adding extra calories that your body doesn’t need.”

Treat yourself to a nice water bottle

I for one am much more inclined to drink water when it’s in a non-plastic bottle because yes, the environment matters! It’s easy to do your part and drink water when you buy a reusable water bottle. My suggestion? Get one that’s big enough to satisfy your daily intake needs like the Stanley IceFlow Jug, which comes in 40 and 64 ounces. Plus, with this option, you’ll be vraiment doing your part as these jugs are made in-part using recycled plastics made from discarded fishing nets.

The 64 oz. IceFlow Jug is perfect for carrying with you on on-the-go or just drinking around the house. It comes in three different colors: Polar, Lagoon and Hammertone Green (pictured above), and is designed with all-day ice-cold hydration in mind.

Keep water bottles filled in your house, car and even in your bag

With so many of us spending time at home, leaving water bottles around the house can definitely help increase your water intake. Keeping a bottle in the living room, kitchen and bedroom are great starter spots. You can also feel free to expand your water bottle surface area by looking to include your purse or car. And if you don’t have a garage and are worried about leaving a water bottle outside &mdash especially with temperatures getting higher &mdash set your sights on a bottle that offers all-day cold hydration. Stanley offers plenty of options, but I suggest going with the Stanley IceFlow Tumbler or Water Bottle. The tumbler comes in 20 and 30 ounces and the water bottle comes in 17 and 22 ounces. You can’t go wrong with these options as they’re both great for bringing on the go for errands so you can have cold water at the ready.

The Stanley 22 oz. IceFlow Flip Straw Water Bottle is leak-proof and fully packable, with vacuum insulation that keeps drinks icy all day. And you’re even able to carry the bottle with you as you travel because of its flip straw and handle to carry or clip.

The Stanley 17 oz. IceFlow Water Bottle has a leak-proof flip straw and double-wall vacuum insulation to ensure your water stays cold throughout the day. Plus, it has an easy-to-carry handle so you don’t have to worry about taking it with you on errands, to the gym, to the store, etc.

Bring a water bottle to your next workout

No matter the workout, whether it’s a dance routine in my living room or an afternoon run, I break a sweat. During a workout, it’s much more likely to get dehydrated since your body is losing water as you sweat, which makes it that much more important to bring water to your workout. If you already do, then you’re on the right track, but to ensure you go the distance, challenge yourself to drink the entirety of your water bottle during the course of your workout. You don’t have to drink it all at the same time, but by taking breaks and drinking water, you can guarantee you’ll remain hydrated throughout your workout.

Reward yourself when you hit your intake goal

We all love to be rewarded for daily tasks and it’s good to know you’ve accomplished something on your list of to-dos &mdash and drinking water is no exception. If you’ve set a goal to drink 64 ounces a day every day for a month, pat yourself on the back by treating yourself to something special. It could as big as buying that new top you’ve been eyeing or as little as spending extra time doing your favorite activity. No matter the reward, you’ll be glad to know that you were able to reach your goal and maybe even feel inspired to increase the intake amount next time around.


How to Make Oat Milk & Save Tons of Money

Oat milk has made the leap from niche vegan milk to mainstream supermarket staple, but the truth is, homemade oat milk is incredibly easy to whip up, and much more affordable. Here’s how to make oat milk in any flavor you want, and what to do with it.

Our video producer Olivia Geyelin shows you how it’s done:

Vitamix A2300 Series Ascent Blender, $449.95 from Williams Sonoma

A powerful blender is a huge help here.

Why Make Oat Milk?

Many commercial oat milks have unnecessary additives to help them last longer and be shelf stable after processing, so making it yourself means you know exactly what’s in it. It also means you can control the level of sweetness and overall flavor according to your personal preference.

The best brands of oat milk can be expensive, so making it at home also saves you money. Of course, the price of store-bought oat milk varies by specific label and store location, but buying a few cups of oats from the bulk bins will always be cheaper in the long run. Plus, it’s the type of incredibly easy DIY project that feels extra satisfying for being so simple (and tasting so good).

As for why oat milk over other non-dairy milk, it’s a favorite for an inherent natural sweetness from the oats and a creamier texture than soy milk and some other alternative milk options. It’s generally considered to be the closest plant-based milk comes to the taste and texture of cow’s milk, so even regular dairy drinkers are liable to like it. And since it’s not a nut milk, it’s more broadly allergy-friendly.

What Ingredients Do You Need to Make Oat Milk?

Arx0nt / Moment / Getty Images

You’ll want to be sure to buy old fashioned rolled oats, and certified organic is preferred to ensure there’s no cross-contamination. If you’re gluten-free, be sure you buy oats that are certified gluten-free too. If you use quick-cooking oats (which have been much more processed), you’re more likely to get slimy oat milk. But less-processed steel cut oats are too coarse to work well.

Since the other main ingredient is water, make sure you use good-tasting, clean water too. If you don’t like to drink the stuff from your tap, you don’t want to use it for oat milk either.

After that, it’s up to you. You can add a sweetener like maple syrup or honey (or blend pitted dates with the oats and water), sprinkle in a pinch of sea salt and/or cinnamon, or even add a couple teaspoons of cocoa powder for chocolate oat milk. A splash of vanilla extract is also a nice touch in any case, but totally optional.

What Equipment Do You Need for Homemade Oat Milk?

A blender is a must, and the higher-powered the better. A nut milk bag is ideal for straining, but you can also use paper towels or cheesecloth over a large bowl, a fine mesh strainer, or even the cut-off end of a clean nylon stocking. A large mason jar or other tightly lidded container is needed to store your milk.


264 Comments

Did I miss something here. Because salts contain cations and anions, one has to account for the mass of the anion. So, sodium chloride (NaCl) is only 58% sodium. In order to replicate the Gatorade sodium content, you need to use 275 mg NaCl per 8 oz, or 2,200 for 2 quarts. Same considerations for potassium chloride (KCl, 40% K+) is 52 mg for 8 oz or 416 for 2 quarts. Somebody check my math.

Are you saying that the "Sodium" (or "Potassium" for that matter) content listed in the nutritional info on food packaging is overstating the amount of sodium we are actually ingesting?

Dear Cyto: I think you've assumed fungusamungus used different measurements. Using the amount of sodium per 1/4 teaspoon serving as described on the product label (not NaCl or KCl in milligrams, but the net amount of Na+ and K+ in that serving size), fungus has neatly skipped the anion/cation confusion by using the calculations provided by the Morton salt company -- which we hope is correct.

After using this recipe several years ago, I decided to try it again but redid the math for a gallon and slightly different salts.

1 Gal water
1/6 tsp Nu-Salt (Potassium Chloride only) = 530mg Potassium
¾ tsp salt = 1770mg Sodium
2/3 Cup + ½ Cup sugar = 224g Carbs
1 Pkg unsweetened Kool-aid

I find that 1 pkg is plenty for a gallon and, when I use lime, it tastes just like my discontinued favorite "Lime Rain".
Also, I use Xylitol because it's better for my teeth.

Dude, maybe ease up on the judge-y judging attitude? Like thanks for the instructions, really helpful for me when I can't get to the store, but you have no idea why anyone's drinking the faux gatorade in the first place. Maybe they're rehydrating. Maybe they're like me and they dump salt like it's going out of style and need small doses of it regularly, cause the big doses just get dumped in one go. Maybe they just like it. But making people feel guilty for drinking salty sugar water is kind of unnecessary, and not really something that's needed. It kind of makes the whole article go from "Hey, cool! I was looking for this!" to "Uh. Okay then. I think I'll just go drink my salt water in peace."

There's ALWAYS gotta be someone whining because they feel they've been offended. Just shut up and take the recipe dude.

Small point, you didn't actually respond to what I said, you just called it whining. Alors. isn't this. whining cause you feel like I'm whining?

Asking someone to make less assumptions is pretty normal and okay, and frankly, why does it bother you so much that I would ask that? I didn't say the recipe was bad, I didn't say they needed to shut up, I asked them to make less assumptions. If no one constructively crits, then no one gets better.

I didn't think the article was "judgy" at all. I personally sweat like nobody's business and run at least 7 miles a day. I'm not going do pay upwards of 2-3 dollars every day for something composed almost entirely of ingredients you can buy at the store for 90% cheaper. This is a good article and you shouldn't criticize it.

"And for all of you who aren't losing those precious electrolytes through exercise, there's an even cheaper option: water. You don't need a sports drink to drive, walk around, or work on a computer all day. You also don't need all the sugar in these drinks either. So unless you really need that optimal 6% of carbohydrates that Gatorade insists improves your hydration, just fill up a glass of water and drink it up."

That's strictly copy+pasted from the instructions. I didn't criticize the information or directions I criticized the last paragraph. I criticized the assumption that the only reason you would/should be drinking gatorade or homemade equivalents is because you're exercising. There are more reasons to drink it than just exercising. I drink it because I need a dependable way to routinely get salt into my body. Yes, even while I'm on the computer. Because my body dumps salt like crazy, and you kind of need a minimum of it in your body to function. I know other people with chronic illnesses who drink it when they can't stomach other foods. Also people with colds, dealing with dehydration and lack of appetite. And those are just the examples off the top of my head.

So once again, I'm not criticizing the main portion of the article. Thanks for writing it, op, it helped when I couldn't get more gatorade powder. But the last bit was unnecessary, and preach-y.

(And also, let's just remember, there are places where the tap water is really unsafe to drink ((Looking at you, Flint)), and gatorade and bottled water are some of the substitutes for this. Why we gotta shame people for that?)

This is nearly identical to the sports drink I've been making for cycling. Personally, I skip the sea salt and use double the Morton Lite Salt.

I usually use a fruit juice as flavoring, plus it also adds a bit of fructose. Since it can easily be 100-degrees Fahrenheit on the road in summer, I only use juice for more moderate weather as I get concerned about spoilage. I've tried Kool-Aid but I'm afraid of staining my bike clothes and the white paint on my bike. I recently found lemon powder in a spice shop and it has been working great. It's more thirst-quenching than other options and is fabric- and paint-safe. One-eight teaspoon per quart/liter tastes great.

One trick I use is to mix a batch of the powders in a dry blender and turned to the highest speed. It pulverizes the sugar and salt into a much finer powder which dissolves easily in cold/cool water. I reserve this for taking with me in powder form on rides as you never know what will be the temperature of the water you find.

I joined just so I could reply to your tip. I work at the hospital and have studied nutrition for the past 6 years. I have learned that the morton's salt is not the best. If you are using the salt in a drink as a "gatorade" alternative, I would recommend using a sea salt. If you live in the US, try the brand Real Salt. This salt is from Utah and has over 60 minerals it is only mechanically processed, no chemicals. If you don't live in the US, try to find a sea salt from whichever continent you live. Our bodies can best assimilate the minerals from the "area" (continent) where we live. I know the Himalayan salts are very poplular these are great if you live in the Himalayas. Unfortunately, Mortons lite does not contain the minerals which your body is craving after a good sweaty workout.

Bonne chance! hope that was helpful

Cali Brat, I joined just to let you know, you're wrong. Appeal to nature. There is nothing wrong with table salt, unless you over consume, then it will kill you, but so will any other salt.

Also, just an FYI, Himalayan sea salt has traces of radioactive substances such as: radium, uranium, and polonium. It's also has substances that act as poisons, such as thallium. So much for appeal to nature.

Thanks for your input. You enjoy your table salt. I will enjoy my balanced sea salt. I will continue to use my old Morton's for cleaning my stainless steal pots and pans when necessary.

I was just sharing information and trying to add to the other's (dacker's)comment. Sorry if you felt offended in any way! Have a great day. À chacun ses goûts.

People who are working out in hot climes for extended periods of time (8 hours or more) lose a lot more fluids & sodium than most sports drinks can replace without overloading them with sugar. Speaking of sugar, I think that most sports drinks use glucose rather than sucrose for faster absorption, but in the real world I'm not sure that matters a lot. A really good medical article by Bates and Miller from 2008 goes into detail, recommending drinks with less sugar, more sodium, and a meal break during such activity. "Sweat rate and sodium loss during work in the heat" can be found at